Forum-Rosalie

Forum consacré aux Citroën Rosalie 8,10,15,7,11
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Adolphe Clément Bayard: un personnage hors du commun.

Aller en bas 
AuteurMessage
FOULQUES66
Encyclopédie du Forum
avatar

Nombre de messages : 705
Age : 52
Localisation : ANGERS
Date d'inscription : 22/10/2015

MessageSujet: Adolphe Clément Bayard: un personnage hors du commun.   Sam 5 Jan 2019 - 3:13



C'est à PIERREFONDS dans l'OISE que naquit Adolphe Clément le 22 septembre 1855.



A tout juste 9 ans il était déjà orphelin de père et de mère.
Elevé par sa belle mère (seconde femme de son père), il eut la chance qu'une fois veuve cette dernière épouse en seconde noce un instituteur...et c'est ce dernier qui fît son éducation.
A 13 ans il est placé en apprentissage chez un forgeron maréchal ferrant.
Puis à 16 ans il part faire le tour de France des Compagnons et il propose toute sorte de travaux faits à la forge.
A Tours le forgeron Truffaut lui confie la réalisation d'une bicyclette (Truffaut est l'inventeur de la jante creuse en 1875).

Il décide alors de participer à des courses cyclistes et se classe 6ème de l'épreuve ANGERS-TOURS en 1873.
En 1876 il ouvre un atelier de réparation de cycles à BORDEAUX puis il part travailler à MARSEILLE où il se spécialise dans les tubes d'acier et c'est à LYON qu'il se lance dans la fabrication de bicyclettes (cycles Clément SA).
Fin 1878 il s'installe à PARIS où il ouvre un atelier de fabrication de cycles et dans le même temps il anime une école de cyclisme.
Il participe ensuite aux 6 jours cyclistes de LONDRES où il découvre un nouveau cycle plus bas, plus stable et plus rapide.
De retour à PARIS il décide donc de fabriquer "sa" bicyclette.
Fin 1880 l'usine des cycles Clément emploie déjà 150 personnes...puis 400 en 1885.
Les différents champions cyclistes de l'époque gagnent sur une machine Clément et lui font de la publicité partout en Europe.
Devant ces succès il installe une nouvelle usine à TULLE.

Le premier vélodrome Français est inauguré à BORDEAUX en 1885.
Dès 1890 sont créées les premières bornes kilométriques.

En 1890 le club "Touring club de France" compte 405 membres...puis 61 700 en 1897....qui ont tous besoin d'avoir une bicyclette....80 000 membres en 1901.
Les transports publics sont onéreux (fiacres), de ce fait tous les ouvriers possèdent une bicyclette.
En 1892 les cycles Clément remportent la course BORDEAUX-PARIS mais la concurrence est rude avec Peugeot, Levassor, De Dion ou Bollée qui ont tous une assise industrielle et financière.
Clément est au bord de la faillite et c'est une alliance avec le constructeur de pneus DUNLOP qui va lui permettre de sauver l'entreprise.
Dés 1894 Clément fusionne avec les franco-anglais Humber et Gladiator (Alexandre DARRACQ)
Fernand CHARRON son futur gendre prend la direction du nouveau groupe.
En 1894 il circule 203 000 cycles en France puis 3 478 000 dix ans plus tard...Clément représente 16% du marché.




En 1895 le marquis De Dion fabrique un tricycle à pétrole en grande série.
La même année la première course automobile du monde PARIS/BORDEAUX/PARIS voit s'opposer des voitures à pétrole (PANHARD et LEVASSOR, PEUGEOT) à des voitures à vapeur (De DION, SERPOLLET, Amédée BOLLEE).
La victoire d'Emile LEVASSOR ne fait aucun doute: l'avenir est dans les voitures à pétrole.
En 1898 Clément met sur le marché des tricycles automobiles à pétrole après en avoir acheté les licences à De Dion. Ensuite une voiturette Clément à moteur PANHARD voit le jour.

Après avoir acquis la première place dans l'industrie des cycles Clément veut s'imposer dans l'automobile.
D'autres voiturettes sont commercialisées sous la marque Clément GLADIATOR au Pré SAINT GERVAIS.
Louis RENAULT a inventé le frein à tambour et la vente de la licence va lui permettre de se développer.
En 1899 Adolphe Clément prend des participations dans les usines PANHARD et LEVASSOR et il en deviendra le Président après la démission de René PANHARD.
Rapidement il engage des automobiles en compétition (victoires à la coupe GORDON BENETT pour PANHARD et LEVASSOR) et les ventes se développent.
Cependant l'ingénieur Marius BARBAROU quitte Clément pour MERCEDES BENZ en 1902.
Cette même année est crée la société Clément Talbot à LONDRES pour vendre des voitures aux Anglais sans avoir à payer des taxes.
Au 1er janvier 1904 on compte presque 20 000 voitures en France et environ 1 300 000 cycles....Adolphe Clément a compris que l'avenir est dans l'automobile.
En 1903 Adolphe Clément qui quitte ses associés doit abandonner son nom pour raison commerciale à la firme Clément/GLADIATOR.
Peu importe, il ouvre deux grandes usines à LEVALLOIS PERRET et à MEZIERES et il y produit des automobiles sous la marque BAYARD.
Les GLADIATOR de marque Clément sont fabriquées au Pré SAINT GERVAIS
Les BAYARD fabriquées par Clément sont fabriquées à LEVALLOIS PERRET et MEZIERES
Les TALBOT de marque Clément sont assemblées à LONDRES scratch   woarf  
En 1906 l'usine de MEZIERES est totalement convertie à l'automobile, on arrête les bicyclettes.
L'usine de LEVALLOIS PERRET est ultra moderne avec une construction en béton armé et des toits métalliques.

*En 1907 les derniers fiacres sont remplacés par des automobiles à essence.
Cette même année Adolphe Clément marie sa fille à Fernand CHARRON mais un mois plus tard son fils Albert qui devait lui succéder se tue en course automobile.
A cette époque l'usine de LEVALLOIS PERRET emploie 4000 ouvriers et Adolphe Clément décide de racheter la station thermale de Perrefonds où il est né....également le château en ruines de son enfance a été reconstruit par Viollet Le Duc.





Cependant la concurrence automobile est de plus en plus grande avec PEUGEOT, RENAULT, UNIC, LE ZEBRE, LORRAINE DIETRICH, SIZAIRE et tant d'autres...
Louis Delâge installe une usine de 3000 m2 à LEVALLOIS PERRET en partie financée par Adolphe Clément...
Les véhicules utilitaires apparaissent aussi: MOTOBLOC, LATIL, SCHNEIDER, ARIES, SAURER, FARCOT ou encore BERLIET....sans oublier le marché des motocyclettes où on retrouve souvent les mêmes marques.






En 1908 les puissantes BAYARD de course remportent le meeting de CANNES mais depuis la mort de son fils Albert, Adolphe Clément n'a plus le gout de la course automobile. Albert Clément était également un aéronaute confirmé.
Petit à petit la folie des meetings aériens avec les aéroplanes et les ballons dirigeables vont éclipser les courses automobiles.....Adolphe Clément suivra le mouvement, inspiré par les "grands" Maurice et Henri FARMAN.





En 1909 suite à une décision du conseil d'état Adolphe Clément devient Adolphe Clément BAYARD et du coup les automobiles BAYARD deviennent des automobiles Clément BAYARD (décret du 18 mars 1910) woarf

En 1911 c'est l'arrêt de la fabrication des voitures à transmission par chaîne, Clément BAYARD achète la licence RENAULT et propose des voitures boîte-pont avec entrainement direct.
Le radiateur d'eau sur le tablier fait également son apparition.








En juin 1913 Adolphe Clément Bayard offre 300 000 francs à Louis Delâge parti s'installer à COURBEVOIE mais ce dernier devra acheter des châssis Clément Bayard pendant 10 ans...

En 1913 est lancée la voiture 40 HP de luxe torpédo sport capable de rouler à 140 km/heure et en 1914 12 modèles automobiles sont commercialisés. A cette époque 7000 ouvriers travaillent chez Clément BAYARD.


Jusqu'en 1914 les usines de MEZIERES et LEVALLOIS PERRET vont produire des châssis, des voitures carrossées, des camions, des dirigeables, des aéroplanes,des bicyclettes et même des groupes électrogènes.

Adolphe Clément Bayard souhaite passer la main à son second fils Maurice et dans le même temps dés aout 1914 il envisage la production d'une voiture populaire de 7 CV à grande échelle....mais il doit fuir Mézières devant l'arrivée des Allemands...

Pendant la grande guerre l'usine de LEVALLOIS PERRET est reconvertie pour la fabrication des obus pendant que celle de Mézières est pillée par les Allemands qui occupent également PERREFONDS ou Adolphe Clément Bayard venait d'être élu maire.

L'état Français ne contribuera jamais à dédommager Adolphe Clément Bayard de l'effort de guerre et cette dernière aura ruiné son empire industriel, il ne s'en relèvera jamais....sinon pour fabriquer quelques charrues, batteuses ou autres motoculteurs après guerre.

En 1921 un nouvel impôt sur les sociétés finit de ruiner les espoirs de son fils de redémarrer.
Clément Bayard cède à bas coût ses usines de LEVALLOIS PERRET à André Citroën et devient un temps son banquier (caution) auprès des créanciers. En décembre 1921, après le suicide d'Eugène Blin ,(consécutif au versement de l'impôt de guerre qui ruine sa société), Citroën rachète les superbes machines outils de la société Clerget et Blin , bâtissant son entreprise sur les dépouilles de l'industrie aéronautique, André Citroën va également absorber les automobiles Mors dont il était le chef ingénieur avant guerre et il va utiliser les services des forges et fonderies de Gnome et Rhône pour fabriquer ses châssis d'automobiles.
On peut donc dire que l'industrie automobile est repartie sur les ruines de l'industrie aéronautique.

Frappé d'une attaque cardiaque au volant de sa voiture Adolphe Clément Bayard décède à PARIS le 10 mai 1928 à soixante treize ans.
Il repose dans la propriété familiale à PIERREFONDS où il fût maire de 1914 à 1919.





Adolphe Clément et André Citroën avaient les mêmes initiales...visibles sur le porche d'entrée de la grande usine de LEVALLOIS PERRET qui fût détruite en 1988....par BALKANI et compagnie...

Un grand merci à Gérard HARTMANN qui m'a permis de vous raconter l'histoire d'un Grand Industriel Français.







Denis

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
trapanelle
Bavard


Nombre de messages : 40
Age : 59
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 08/10/2013

MessageSujet: Re: Adolphe Clément Bayard: un personnage hors du commun.   Dim 6 Jan 2019 - 9:12



Merci pour ce reportage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stag1732
La Bible Citroën
avatar

Nombre de messages : 5393
Age : 76
Localisation : Haute-Garonne
Date d'inscription : 13/01/2006

MessageSujet: Re: Adolphe Clément Bayard: un personnage hors du commun.   Dim 6 Jan 2019 - 9:47

Comme toujours parfaitement documenté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fredel
Langue Pendue
avatar

Nombre de messages : 253
Age : 76
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Adolphe Clément Bayard: un personnage hors du commun.   Jeu 10 Jan 2019 - 11:01

Merci pour ce beau document.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adolphe Clément Bayard: un personnage hors du commun.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adolphe Clément Bayard: un personnage hors du commun.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cartes virtuelles animées
» Un VC pour tous : Construction sans soudure
» Un sujet hors du commun sur le forum: l'agriculture!
» bateau amorceur......ou hors bord
» Complément alimentaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-Rosalie :: Rosalie-
Sauter vers: